12 décembre 2014

Retrouvailles à Tahanea

HIB_2093Mercredi 3 Décembre 2014: 7h00 du matin, nous venons de recevoir la confirmation que la carte SIM du téléphone satellite est activée – ce qui est indispensable pour communiquer par email et surtout recevoir des bulletins météo loin des côtes.  Le timing est parfait!  la marée est basse et la passe sud de Fakarava est un lac lorsque nous sortons du lagon.  Direction l’atoll de TAHANEA à une soixantaine de milles vers le sud-est…

DSC01745Avant de sortir de la passe, Claude (bateau GEX) nous rattrape en annexe pour nous apporter un beau Kavea (crabe de cocotier) qu’il a attrapé la veille au soir.  Il est bien immobilisé avec du duct-tape car ses pinces puissantes pourraient nous couper un doigt sans difficulté!

Le vent n’est pas aussi soutenu que prévu et ne vient pas du Nord non plus!  Nous devons donc commencer au moteur en attendant que le vent soit suffisant pour gonfler les voiles.  Puis navigation paisible avec faible brise sur une mer plate… Vers 17h00 nous arrivons en face de la passe principale de Tahanea (passe Teavatapu).  Elle ressemble à un torrent en crue sortant du lagon avec des vagues abruptes qui déferlent les unes sur les autres.  Nous faisons des ronds dans l’eau pour attendre la marée basse de 19h35 et la renverse du courant.  DSC01750A 19h00, la nuit est claire avec la pleine lune qui monte au dessus de l’horizon,  nous nous approchons prudemment de la passe pour voir si la reverse a eu lieu… tout est calme et nous pouvons rentrer dans le lagon, bien au centre de la passe.  La lune est maintenant haute et éclaire parfaitement les fonds, ce qui nous permet de nous diriger derrière le premier motu et de localiser une zone avec moins de patates de corail pour y poser l’ancre.  DSC01765Lorsque le soleil se lève nous découvrons Tahanea et sans plus attendre nous mettons l’annexe à l’eau pour explorer ces motus inhabités.

A la radio nous appelons Jacky & Anny (PHILAE) ainsi que Bertrand & Lucie (ELISE).  Ils sont mouillés dans la partie Est du lagon - en face du motu “Jacky” car c’est l’endroit préféré de Jacky qui y séjourne régulièrement depuis plus de 10 ans!  Nous glissons à la voile sur le lagon pour les rejoindre.  HIB_2091Nathalie fait la “figure de proue” pour scruter l’eau devant nous.  Elle indique le chemin à suivre afin d’éviter les nombreuses patates de corail qui remontent du fond de plus de 30 mètres pour affleurer à quelques dizaines de centimètres sous la surface.  Mieux vaut les éviter!

DSC01753Aussitôt l’ancre posée à l’abri du motu “Jacky”, nos amis viennent nous souhaiter la bienvenue. Le programme des jours à venir s’organise…
HIB_2080Nous commençons par un barbecue de poisson sur la plage.  Jacky a déjà préparé le feu à l’ombre des cocotiers.  Il ne nous reste plus qu’a installer nos hamacs…
HIB_2079Jacky est à la “cuisine”
HIB_2077Quelques feuilles de cocotiers… et la table est mise.
HIB_2085Puis un repos bien mérité….
Les activités s’organisent… pêche au sept doigts (gros coquillage – comme un lambi - que l’on trouve sur les fonds sablonneux), pêche au crabe et à la langouste la nuit sur le platier, ballades en kayak, débusquer le Kaveu (crabe de cocotier), ballades sur les motus…. et bien sur de bons repas auxquels chacun participe avec son plat préféré…

DSC01756Pour Lucie, ce sont les petits crabes qu’elle attrape par dizaines (on ne sait toujours pas comment elle fait, car nous ne pouvons même pas les approcher sans qu’ils se sauvent sous les rochers!).  Une fois la coquille enlevée, tout se mange.  Et sa sauce est délicieuse – HIB_2094c’est un grand moment de silence et chacun se délecte à manger les corps un peu croquants et sucer les pattes… Les pinces et pattes de Kaveu, mais aussi sa queue dans laquelle il y a une “pâte” brunâtre qui, une fois réfrigérée, ressemble à du foie gras – très fin avec en plus le gout des iles…  Langoustes… bisque de homard… et des farandoles de desserts!  Heureusement que nous passons beaucoup de temps dans l’eau et en divers activités physiques pour tout éliminer.

DSC01760Jeudi 11 Décembre 2014: Après quelques jours de retrouvailles, les prévisions météos indiquent un prochain changement de vent.  Ce qui pourrait être favorable pour aller aux Marquises.  Nous allons donc mouiller près du chenal pour sortir du lagon.  Là quelques baraquements, des citernes d’eau de pluie, une chapelle bien entretenue attendent les visiteurs – généralement des pêcheurs qui viennent d’autres atolls pour une campagne de pêche.  DSC01758Nous en profitons pour bruler nos ordures et faire un peu de lessive.

 

 

En attendant la marée basse nous mettons à l’eau un fil avec un hameçon sur lequel nous accrochons un bernard-l'ermite (sorti de sa coquille!).  Aussitôt à l’eau un gros bec de canne est remonté, puis un baliste géant vert et orange, puis quelque chose de plus gros qui casse le fil!  Malheureusement, ne sachant pas si ces poissons présentent des risques de ciguatera nous les relâchons.

13h30 – C’est par la petite passe d’Otao qu’un léger courant sortant nous expulse du lagon.  Cap sur les Marquises…

Au revoir Tuamotu… We will be back!

HIB_2071

Aucun commentaire :