9 octobre 2014

Hibiscus en travaux…


DSC0046824 Juillet 2014 – Fini les vacances en France!! Nous sommes de retour au chantier de Taravao et le programme est bien rempli pour remettre le bateau en “mode navigation”.. Sans mat Hibiscus est un peu “nu”! Il devrait arriver mi Septembre….

Philippe décide de se lancer dans la fabrication d’une capote en dur pour le cockpit. Depuis des mois ça nous trotte dans la tête et le chantier de Taravao est idéal.  “L’aventure”commence – Philippe estime que 3 semaines sont suffisantes pour monter cette capote… Clignement d'œil….

La première étape -  Philippe fait une maquette, achète du contreplaqué  pour faire le gabarit, le positionne sur le bateau,  coupe, rabote, ajuste afin de ne pas avoir quelque chose qui ressemble  à un “Play mobil” ou un container de 2 m Triste. Les conseils d’Yvan, le chef de chantier, sont précieux.

P1030005P1030009

Deuxième étape – Le matériel est acheté, plaques de mousse qui est coupée, collée provisoirement sur le contreplaqué, puisque c’est elle qui est prise en sandwich entre deux couches de tissu de verre imprégné de résine époxy, le contreplaque ne servant que de support .

Taravao est un endroit ou il pleut souvent et bricoler à l’extérieur n’est pas évident. L’un des entrepôts aménage un petit espace abrité le temps de faire la capote. On reconnait la gentillesse naturelle des Polynésiens.

P1020994P1030011

Troisième étape – Mesure, découpe du tissu et application de la résine.

Les  premiers morceaux sont posés et tenus avec des serres joints.

P1030002P1030020P1030015P1030074

 

 

 

 

 

 



Apres des semaines et semaines de travail, voilà un peu ce à quoi ressemblera la capote…mais ce n’ est pas finiYeux roulants
Quatrième étape – Le ponçage et la peinture -  Ce sont les spécialités d’Yvan, Philippe suit sérieusement ses conseils pour poser l’enduit et poncer. Yvan l’encourage à recommencer de poncer aux endroits ou il a déjà passé des heures et des heures! Yvan fait la peinture au pistolet.

DSC00490DSC00491

 

La capote est fixée et les plexis sont posés, avec l’aide de Daniel, qui habite avec sa famille à Taravao. Daniel a beaucoup aidé Philippe ..un grand merci!!! Il manque le plexis du milieu, plus de photos dans un prochain article dans des eaux plus clairesÎle déserte


DSC00566

 

 

 

 

 

 


C’est la phase finale, sourire aux lèvres….Philippe termine l’antidérapant sur le pont.

Septembre 2014 – Bonne nouvelle,le mat est enfin arrivé …réinstallé sur le bateau

DSC00505DSC00544

Au fait et moi qu’est ce que j’ai bien pu faire comme rénovations?Moi ?

DSC00626DSC00645DSC00644



DSC00600DSC00595Eh oui, de la peinture!

Poncer l’ancienne peinture, une couche de primaire époxy et deux couche de peinture polyuréthane bi-composants.

Un travail d’enfer avec une température de 30°C

 

 

 

La liste des travaux réalisés par le chantier ou par nous est bien longue: peinture de coque avec belle ligne de flottaison jaune, réfection du pont, nouvelle ferrure d’étrave, nouveau mat et gréement dormant, ponçage et primaire époxy sur les œuvres vives (partie de la coque sous la ligne de flottaison), peinture intérieure, passes-coque, antidérapant sur le pont… Ce fut pour nous trois mois de travail intense, chaque jour de 6h30 du matin jusque 6h du soir.

Hibiscus a pris un bon coup de jeune.  Prochains gros travaux… pas avant 10 ans!

Demain nous appareillons.  A bientôt pour découvrir de nouvelles destinations…

1 commentaire :

Anonyme a dit…

La réalisation du capot a du rappeler à Philippe la construction des planches à voile aux Arts et Métiers de Lille en 1978.
Finalement c'est un professionnel de la fibre/résine/gelcoat depuis des décennies ;-)
Bernard JASINSKI